2011, reconstruire le lien social pour une société efficiente et équitable
L'automobile américaine en pleine convalescence cherche à se réinventer

CES 2011 : les frontières s'estompent

Le Consumer Electronic Show est devenu le rendez-vous obligé de toute la communauté numérique mondiale. Chaque première semaine de janvier, il dessine les perspectives économiques et technologiques de l’année  et préfigure l’évolution des années suivantes même si le rythme de changement est devenu désormais si rapide que, comme l’a dit John Chambers, président de Cisco, « deux années dans le monde numérique, c’est déjà de l’histoire ». C’est cette histoire qui s’écrit au CES d’année en année, offrant dans une arène unique, l’ensemble des produits et services qui marquent la montée triomphale de la numérisation.

Le CES 2011, après un moindre succès en 2009 et surtout 2010 en réaction à la crise, ce sont plus de 140 000 visiteurs, dont 30 000 venus de l'extérieur des Etats-Unis, 2700 exposants, 2000 nouveaux produits. Ce sont les fameux key notes où s’expriment les leaders des entreprises numériques(Cisco, Xerox, Verizon, Samsung), mais aussi ceux de l’industrie (General Electric) comme l’automobile (Ford, Audi), ainsi que  de nombreuses conférences thématiques qui couvrent le champ des technologies et des usages.

Car le CES ne cesse d’élargir ses limites. Historiquement consacré aux biens de consommation électronique grand public sur le premier marché du monde – il fut le lieu où les innovations comme la cassette audio, la cassette vidéo, la télévision haute définition – ont pris leur essor, il englobe désormais un vaste champ technique et industriel qui a été transformé par le déploiement mondial de la téléphonie mobile et de l’internet. Depuis quelques années, avec la grande convergence images/voix/données, le CES a mis en scène la disparition progressive des frontières entre l’électronique grand public, consacrée au son et à l’image, et l’informatique professionnelle, celle des données et des traitements,  La connectivité universelle grâce à TCP-IP a fourni cette "atmosphère IP" indispensable au rapprochement de ces mondes naguère étanches. L’invention des « apps », ces applications informatiques téléchargeables à faible prix a donné à ces machines fermées une capacité de créativité considérable qui a ouvert la voie à une vague d’innovations que l’informatique n’avait jamais su susciter avec son modèle rigide de développement. 

Plus encore, la miniaturisation des composants et la généralisation de l’accès aux réseaux a ouvert la voie à de nouveaux et immenses champs d’applications. Il en est ainsi de l’énergie, qui d’année en année est de plus en plus présente grâce aux réseaux intelligents (« smart grids ») qu’ils soient domestiques ou publics, de toutes les applications de sécurité, pour les biens avec une renaissance de la domotique, les personnes avec l’essor des applications de santé, et les transports. Cette année, les conférences consacrées à la santé numérique ont à nouveau fait salles combles. On sent bien que pour répondre à l'infinie demande de bien-être et de santé, les objets numériques connectés, qui permettent de capter en continu des informations précieuses pour le diagnostic, mais aussi d'aider au monitoring des patients, vont devenir incontournables. 

L’évolution de la place de l’automobile est la plus spectaculaire. Il y a quelques  années une grande partie du Hall Nord du centre de convention de Las Vegas était occupé  par des véhicules improbables gavés d’amplificateurs et d’enceintes monstrueuses délivrant un son apocalyptique. Aujourd’hui ce folklore de bikers et de pin-up de calendrier a quasiment disparu au profit des marques automobiles réputées comme Ford, GM, Hyundai, Toyota, et cette année pour le première fois Audi qui démontrent la convergence de l’électronique embarquée, de la géolocalisation et de la révolution du véhicule hybride et électrique. Alan Mullaly, président de Ford,  est venu pour la troisième fois consécutive expliquer sa stratégie de développement d’une connectivité illimitée de ses véhicules - Ford Touch, Ford Mobile - qui trouve tout son sens dans le véhicule électrique dont il a annoncé le lancement mondial d’une gamme complète. Audi expose son somptueux spider électrique e-tron, et uneTesla trône sur le stand Panasonic, qui assure la production de ses batteries... Quelques jours avant le salon de Detroit, le CES est devenu une sorte d'avant-première de l'innovation automobile.

Ceci porte plusieurs conséquences. Les informaticiens classiques ne peuvent plus ignorer la puissance de cette convergence qui fait naître dans le monde grand public des innovations qui s’imposent par l’usage et pénétrent de façon inéluctable les entreprises. Cette mutation concerne tant leurs clients, qui veulent utiliser leur outil de travail et de communication personnel dans tous les contextes, que  leur personnel devenu exigeant en matière de qualité des outils qui sont proposés par l’entreprise.

Ensuite, le marché se transforme. Le monde de l’entreprise devient un cas particulier du marché grand public en terme de volume, de prix, d’innovation. Les ventes de PC classiques déclinent au profit de la multiplication des supports d’accès à l’information. Aujourd’hui il n’y a plus que quatre constructeurs de PC - HP, Lenovo, Dell, Acer – qui ne font pas d’efforts particuliers pour le marché des entreprises. Il faut noter d’ailleurs que cette situation profite à Apple dont l’offre alternative est de plus en plus acceptée en milieu professionnel.

Comme on a pu voir sombrer l'écran cathodique au fil des CES, peut-on penser que la multiplication des outils de production et de diffusion d'information en réseau annonce la fin du "personal computer" tel qu'il a été façonné par le couple Microsoft Intel pendant trente ans ? Les deux partenaires historiques du couple Wintel donnent le sentiment que leur destin se dissocie désormais. Intel mesure le risque de ne produire que des processeurs coûteux et gourmands en énergie pour le marché des PC alors que l'explosion de coutils mobiles exige des processeurs optimises sur le plan énergétique. Le processeur Atom  est la réponse technique et équipe toute une gamme de produits mobiles, mais aussi des PC traditionnels. Microsoft annonce que Windows 8 tournera sur les processeurs du britannique ARM. Motorola dont le CES 2011 annonce le retour  installe un processeur puissant dans son téléphone. Par une interface "plug in" c'est ce "téléphone" qui va fournir la puissance de calcul et les applications à un PC dépouillé de son moteur mais qui se limite à une fonction s'affichera grâce à un écran confortable et surtout une alimentation généreuse. Motorola présente aussi une tablette surpuissante de 10", utilisant la dernière version d'Android (3.0), Honeycomb, compatible Flash, et un processeur à deux coeurs Tegra 2. Mais il faut aussi souligner que sur les dizaines de tablettes présentées, toutes aussi attractives et innovantes, seul la Samsung Galaxy Pad était réellement en vente depuis octobre 2010, et l'iPad, non présenté officiellement, Apple étant absent, mais omniprésent est la seule tablette a déjà avoir été vendue à plus de onze millions d'exemplaires.

Motorola_Xoom_02
Motorola Xoom

La télévision connectée devient légalement un nouveau concurrent du PC. Avec la taille et le confort de son écran haute définition et 3D, la télévision devient un support idéal de navigation sur internet, de consultation d'images et  une console de jeux performante que les interfaces nouvelles comme Kinnect valorisent. La télévision 3D présente depuis 2008 continue son essor. Avec des appareils de plus en plus performant, des programmes de plus en plus nombreux, films mais surtout sport, la  télévision 3D qui n'a pas encore pleinement convaincu les consommateurs, dispose d'atouts essentiels pour un succès durable, d'autant plus que la 3D se développe également en photo et vidéo domestiques, Kodak présentant même une imprimante photo 3D.

Toutes les études convergent sur le fait que 70% des "devices" seront connectés en 2014 à l'Internet, soit en Wifi, soit en 3G ou 4G, soit en CPL.

Quant au marché des télécommunications, il semble également évoluer vers une répartition nouvelle des canaux d’accès. Pour Verizon, deux types d’accès vont se compléter.
La  4G mobile LTE, dix fois plus rapide que la 3G, va rapidement innerver un écosystème de services mulitples. En revanche, les applications et services très gourmands en bande passante – films 3D, holographique - vont utiliser  la réseau de fibre optique dont la vitesse commerciale va passer en 2011 à un Gbit/sec et à 100 Gbit/sec en moins de cinq ans.

Le CES 2011 offre l'accès sous un format compact - même s'il est épuisant de parcourir ces allées interminables et de courir de conférence en conférence - qui seul permet d'embrasser facilement toutes les tendances du marché. A l'ère de l'omniprésence de l'information sur le web, ce type de manifestation physique, à tous les sens du terme, conserve tout son sens mais nécessite de bons outils de communication et d'analyse pour ne  pas s'y diluer.

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)